Posted by Hamady Cissé

Bien aimés,

 

Quelle joie que d'appartenir à une église mondiale! En tant que membre de l'église adventiste du 7 ème jour j'ai pu jouir du privilège d'adorer en esprit et en vérité lors de mon déplacement en France et ensuite au Mali comme je l'aurai fait à mon église de Bethesda, ici à Montréal.

La première destination de mon voyage de un mois fut le sud de la France, plus précisément à Montpellier, une des plus grandes villes du sud de la France après Marseille et  Toulouse. Je me suis rendu le sabbat 3 janvier à la seule église adventiste de Montpellier située au 668, rue de Puech-Villa code postal 34090.

L'étude de l'école du Sabbat portait sur le livre de Proverbes et nous avons entamer une réflexion sur la portée que ce livre bien singulier de la Parole de Dieu a sur notre croissance en Christ. Ce moment de partage fut celui que j'ai préféré parmi ceux de la louange et du message. La louange était composée de chants sobres mais mélodieux, faits de paroles écrites dans un français plus soutenu que nos chants habituels. En effet, aucun des chants du recueil des hymnes et louanges ne fut chanté lors des moments de louage et d'adoration mais les projecteurs m'ont permit de suivre avec les frères et sœurs qui adoraient. L'assemblée était composée principalement de personnes du troisième age mais aussi de jeunes des îles (Guadeloupe, Martinique, Guyane) et aussi d'un groupe de roumains qui étaient suffisamment nombreux pour constituer une classe de l'école du Sabbat à eux seuls. Le moment de partage de la Parole de Dieu était divisé en deux messages, un donné par une sœur et l'autre par un ancien de l'église, tous les deux portant sur la sagesse. Hélas, je ne garderai pas de cette visite le souvenir d'un accueil chaleureux car personnes n'a semblé manifesté de l'intérêt à approcher ce nouveau visage que j'arborais.

Ce moment d'adoration passé avec des frères et sœurs en Christ m'a néanmoins permis de passer un sabbat bénit, à plus de 7000 km de mon église de Bethesda.

Mon périple se poursuivit et c'est à Bamako au Mali qu'il s'acheva. Je pu me rendre à la charmante petite église de Daoudabougou située à droite dans la première rue à après l'ambassade d'Algérie sur la route de Faladjé.

DSC_0070_2

J'eut la chance cette fois ci d'être accompagnée par une très grande amie d'enfance.

DSC_0071_3

Je peux dire d'emblée que l'accueil y était beaucoup plus chaleureux et les louanges et adorations très riches en émotions.

 

 

 

La prédication qui était faite en français, était traduite simultanément en bambara (la dialecte principale du Mali) et également en anglais pour les quelques anglophones du Ghana, Libéria qui étaient présents. Les chants étaient parfois exécutés en acapella ou même accompagné par l'instrument traditionnel, le djembe (sorte de tam-tam). La réunion de l'école du Sabbat fut tenue après le culte, en après-midi et il n'y avait qu'une seule classe à laquelle participait la quasi totalité de ceux qui furent présents lors du culte. Je peux dire que ce fut un riche moment de partage au cours duquel j'ai pu non seulement apprendre ce que l'Esprit a révélé à certains de mes frères et soeurs sur certains passages, mais aussi (et surtout) sympathisé avec quelques uns d'entre eux.

Ce sabbat fut béni et j'en garde un souvenir mémorable.


One Response to Un frère adventiste en voyage

  1. Bruno says:

    Hamady
    je suis content de te lire par ce rapport de ton voyage qui me remémore les bons moments que nous avions passés ensemble ce sabbat!
    Qua la Bonne main de Dieu te garde et te bénisse.
    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.