;

Le Sabbat

3213133807_1_2_uKKyZXsq[1]

L'origine du sabbat 

L'institution du sabbat (mot dont la racine en hébreu signifie “cesser”) est au centre de la vie religieuse juive. Du vendredi au crépuscule au samedi à la nuit tombée, tout acte de création ou de fabrication est interdit. Cette fête rappelle que Dieu créa le monde en six jours et que le septième il se reposa (Genèse II, 2-3). Ce jour est consacré à la prière. La pratique du sabbat prescrite dans le Décalogue fut instituée par Moïse, mais son application serait plus ancienne. Les prescriptions du sabbat dans la Torah restant dans le vague, mais le Talmud a developpé des commentaires oraux apportant des précisions sur les activités prohibées (interdiction d'utiliser un moyen de locomotion, d'allumer ou d'éteindre une lumière, etc.) 

La pratique du sabbat 

Si la permanence du sabbat est évidente, sa pratique a subi une constante accentuation au cours de l'histoire d'Israël. Son observance devint, en effet, de plus en plus stricte. Non seulement le travail était interdit, mais aussi toute tâche domestique. Cette rigueur s'amplifia au point d'entraîner d'étonnants comportements, tel celui des Maccabées en campagne, qui se laissèrent tuer sur place plutôt que d'enfreindre le respect du sabbat. Les esséniens, également, l'observaient en toute rigueur. Ainsi, dans toute période où les Israélites craignent la contamination étrangère et païenne, l'observation du sabbat se renforce et devient l'un des symboles de leur identité. 

L'attitude subversive de Jésus 

Jésus n'a pas aboli le sabbat, il l'a replacé dans un projet de vie. Ce jour-là, il se rend à la synagogue et y annonce la Parole de Dieu. Il dénonce, cependant, le légalisme outrancier qui accompagne l'observance du sabbat. Ce dernier devient alors un en-soi qui vaut pour lui-même, et la matérialité du geste inhibe l'observant. C'est pourquoi, là encore, Jésus défend l'urgente priorité de la charité, du secours à porter au prochain, sur la pratique matérielle d'un commandement. D'où la fameuse réplique, passée en proverbe, que Jésus fait à ses détracteurs: “Le sabbat est fait pour l'homme et non l'homme pour le sabbat”. 

Les Adventistes vont aux temple ( adorent) le Sabbat (Samedi 7ème jour ) . Le matin on est en assemblée ( détail ) ,le temps libre de l'après midi , est souvent consacré à la visite des malades , personnes âgées ou a des activités de jeunesse ( détail ) .C'est un jour mis a part par Dieu , on ne travaille pas en ce jour .La nourriture est préparé la veille . Ce jour ne dois pas être un fardeau pour nous , c'est l'anniversaire de la création du monde . 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous avez une suggestion? Contactez nous!

Conçu et réalisé par Appostrophe